guigi
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/04/2016

LA PARANOIA AMERICAINE

  Lors du transit par les USA, il faut obligatoirement repasser par les Fourches Caudines de  l'immigration. DALLAS porte,  pour moi , une  tache mémorielle qui surgit dès que l'on prononce son nom. Déjà à l'aller, j'avais subi les affres du contrôle du passseport biométrique. C'est un lecteur automatique qui valide votre identité avec le contrôle des empreintes digitales. Le mien , naturellement, était refusé malgré plusieurs tentatives de validation.On m'a dit que mon passeport avait sans doute été maltraité et que cela compromettait sa lecture.Bon! comment fait-on?

 Il existe une deuxième procédure si la première ne fonctionne pas, vous avez interet à avoir fait la procédure ESTA avant de partir , sinon vous risquez de manquer votre correspondance. Cette procédure est un questionnaire auquel il faudra répondre. Cela commence par votre identité qui est fichée dans l'ordinateur centralisé des contrôles migratoires (du fait que vous avez la fiche ESTA), puis toutes sortes de questions.Si le questionnaire est en règle vous recevez par la machine le sésame qui vous permettra de vous présenter au contrôle douanier.

 A l'aller tout c'était bien passé pour ce contrôle.Là, pour le retour, c'est la scoumoune. Il faut d'abord disposer ses affaires pour le contrôle aux rayons X dans un tunnel, normal. Ensuite vous passez dans une cabine pour votre contrôle personnel.Si doute il y a, ce qui fut mon cas,(je ne sais pas pourquoi) vous passez à la fouille physique corporelle. Vos affaires peuvent être soumises à un nouveau contrôle, par des bandelettes frottées à l'intérieur des bagages, qui sont analysées par un détecteur de matières explosives. En principe, le test est négatif si vous n'êtes pas concerné par ce genre de matière. Cela se complique grave si le détecteur s'allume en rouge et valide le test positif à ces matières explosives. Surprise pour moi le TEST EST POSITIF et dès lors les policiers commencent à vous regarder d'une façon étrange et vous êtes considéré comme suspect avéré. Là , tous vos effets sont rassemblés et commence alors une fouille approfondie avec nouveaux tests bandelettes. Ensuite vous êtes palpé sous toute les coutures. Un moment, de guerre lasse,  j'ai fait le geste de vouloir me foutre à poil, mais le policier à refusé , continuant méticuleusement sa fouille. C'est un peu compliqué quand on arrive aux "bijoux de famille".Le contrôleur vous explique qu'il procédera avec le dos de la main , ce qui le disculpe de toute mauvaise pensée (Je ne vois pas ce que cela change). Après avoir vérifié jusqu'aux coutures du jeans, je suis enfin libéré et lavé de tout soupçon.OUF! Je commençais à craindre de manquer ma correspondance mais j'ai pris cela avec le sourire en félicitant le grand noir qui m'avait "palpé " pour la qualité de son contrôle.En plus, il parlait français, ce qui a  peut-être écourté un peu la procédure qu'il doit respecter.

 Si je peux me permettre de donner un conseil, si vous allez ou si vous transitez par les Etats-Unis:

- Faites bien la procédure ESTA directement par l'ambassade des E-U. C'est très rapide. Evitez de passez par des sociétés de service qui vous arnaquent en vous faisant payer 3 fois le prix de l'ambassade.

- Prenez bien soin de votre passeport biométrique et évitez de le soumettre à des contraintes dans les poches.

- Bien sur , ne transportez jamais aucune matière ou objet interdit car là , vous n'êtes pas sorti de l'auberge!

16:48 Publié dans Blog, Loisirs, Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

30/03/2016

LE MEXIQUE (suite3)

NOTE: Je ne peux publier de photos et vidéos pour l'instant car mon ordi est plein comme un oeuf et refuse !

Dès que possible , je ferai un album photos pour illustrer.

  A mon arrivée au Mexique, j'avais un peu négligé MEXICO. Un peu sonné par un voyage de 22 heures, tout confondu, j'avais hâte de quitter  cette ville anxiogène lorsqu'on ne la connait pas, grandiose avec ses 28 millions d'habitants, mais qui regorge de richesses artistiques.

 C'est la raison pour laquelle , je m'étais ménagé 6 jours de visite avant de repartir pour la France.Et là, cela a été un ravissement quotidien et je ne regrette pas mon choix. Je ne peux pas citer le nombre d'églises, temples, musées, palacios  et édifices que j'ai visité, tous plus intéressants les uns que les autres , mais deux m'ont véritablement fasciné:

-Le musée anthropologique qui recèle de tous les trésors découverts sur les différents sites archéologiques.Cette visite est le complément indispensable pour avoir une idée plus précise des civilisations antérieures qui ont marqué le Mexique.Il est gigantesque et il faut 2 jours au moins pour tout visiter.Le décrire est une prouesse...

-Le Palacio National avec les peintures murales de  Diego RIVERA représentant l'histoire du Mexique depuis l'époque préhispanique, avec la conquête espagnole,la période coloniale, les mouvements d'indépendance, La Révolution. C'est un travail colossal , de style flamand, des fresques colorées et détaillées et didactiques. Un travail de géant de plusieurs dizaines d'années. Frida Khalo, qui fut la compagne de  Diégo RIBERA,  le soutenait souvent dans cette énorme tâche. RIBERA subissait l'influence de TROTSKY sur le plan politique.Celui-ii vivait exilé à quelques rues de la maison de Frida Kahlo.(Voir le lien sur facebook)

 

05:37 Publié dans Blog, Loisirs, Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

27/03/2016

LE MEXIQUE (SUITE 2)

  Voulant goûter encore une fois aux délices du Pacifique après SALINA  CRUZ que j'avais bien apprécié, en quittant OAXCA pour Puerto Escondido, je n'avais pas intégré que les fêtes de Pâques créent au Mexique une véritable ruée vers la mer.La capitale et les grandes villes se vident en bonne partie de leurs habitants pour se "rafraîchir" en montagne et surtout à mer.Faute d'hôtel disponible à mon arrivée, je passe une nuit difficile dans une paillote de PUERTO ESCONDIDO près du port de pêche à cause du bruit intense jusqu'à 4H du matin(surtout de la musique). Dès mon réveil, après un bain rapide dans la mer chaude, je décide de partir pour ACAPULCO car je désire admirer au moins une fois, avant de quitter le Mexique, cette rade si belle.Ce n'est que dans le bus que j'ai réalisé que j'allais certainement aller de Charybde en Scylla.Une chambre d'hôtel difficilement trouvée , un monde fou, des embouteillages et un tohu-bohu dantesque, une chaleur étouffante, la magnifique Acapulco ne me retiendra qu'une nuit. Les plages sont archi bondées, comme sur La Côte  d'Azur au mois d'août. Suite aux conseils éclairés de Anne(qui fût ma logeuse lors de mon arrivée à Mexico) et que j'avais appelé à la rescousse, je reprends mon bâton de pèlerin pour une autre destination plus paisible: TAXCO ,une petite ville typique et là je ne regretterai pas mon choix.

  Dans la bus pour Taxco,je sympathise avec mon voisin. Il s'appelle JAVIER et fait le trajet Acapulco-Taxco et retour une semaine sur deux.En fait , il est joailler, fabrique ses bijoux à domicile pendant une semaine puis se rend la semaine suivante à Acapulco où il trouve les clients pour ses fabrications. Il me débrouille une chambre dans un bon hôtel, le SANTA PRISCA, du même nom que la cathédrale qui se trouve à coté du zocalo(c'est la place centrale où tout le monde se réunit).A Taxco se déroulent le vendredi saint des processions ancestrales avec port de croix , flagellations, femmes aux pieds lourdement enchainés. C'est assez émouvant d'assister à peine arrivé à ce genre de scènes. Comme j'idéalise souvent les bonnes choses, je me dis que les éléments se sont conjugués pour que je puisse assister à ces beaux moments de ferveur populaire religieuse. Si nous n'avions pas toutes ces églises ,cathédrales ,temples, nos villes seraient bien tristes et monotones. Pour preuve, Javier me fait découvrir "la parroquia de Guadalupe "puis "le Corcovado" qui domine la ville (comme à RIO).Les découvertes vénales sont aussi les bienvenues: le" mercado"(marché),les bons restaurants où l'on déguste un délicieux "chilaquilès"(viande de bœuf avec des haricots noirs en sauce et en garniture des pâtes fraiches et de la salade, le tout sur un même plateau). La ville est très pittoresque, mais  la pente des rues est terrible et il faut s'habituer.La grande spécialité de Taxco est le travail de l'argent et il y a une pléthore d'échoppes qui proposent de la joaillerie en argent. Il y a encore une mine d'extraction d'argent .Ici le sous-sol regorge de métaux rares. La Vierge de la cathédrale est en argent massif, impressionnant.

  J'ai l'impression qu'avec les années je deviens de plus en plus croyant. J'ai longtemps négligé la religion et j'adhérais à la  citation de Gainsbourg :"Les hommes ont créé des Dieux, l'inverse reste à prouver ".Aujourd'hui, je me sens plus mystique, surtout depuis que j'adhère à ADN et à son principe de non-violence. Lorsque je pense à Lulu (Lucien Converset) et à la bonté qui anime cet homme qui ne vit que pour apporter aux autres, je me dis qu'il y a du bon dans la religion. Certes, il n'est pas nécessaire d' entrer en religion pour faire le bien mais, malgré tout, croire transcende les êtres, je pense.(Exemples:L'Abbé Pierre ou Sœur Emmanuelle, uniques dans leur action).Lulu leur ressemble et il imprègne par sa candeur tout son entourage. Pour moi, il est le" Gandhi de Franche-Comté".J'ai la chance d'avoir un peu d'intuition et de sentir les gens qui ont du coeur. C'est ainsi que je l'ai découvert sur le tard, d'autres l'ont fait bien avant moi.Dans Javier qui était assis à côté de moi dans le bus , j'ai senti tout de suite une humanité.Pendant les 3 jours de séjour dans sa ville,Taxco, il me guidera sans relâche, me faisant aussi découvrir les "GRUTAS DE CACAHUAMILPA",à 30 kms de Taxco.Ces grottes sont une merveille que la nature a façonné. D'une profondeur de 2 kms , chaque pas est un émerveillement entre les stalactites et les stalagmites sculptés avec grâce, les reliefs creusés dans la roche,jeux de lumières aidant faisant jaillir des visages ou des formes d'animaux,ces cavernes ont certainement abrité des populations ancestrales...Je n'ai toutefois pas vu de gravures rupestres comme on peut voir dans ce genre de lieu.Je quitterai TAXCO et JAVIER à regrets, mais le chemin appelle toujours plus avant, c'est ainsi...

 

  

  

18:25 Publié dans Blog, réflexions à débattre, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique