guigi
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/03/2016

LE MEXIQUE (SUITE 2)

  Voulant goûter encore une fois aux délices du Pacifique après SALINA  CRUZ que j'avais bien apprécié, en quittant OAXCA pour Puerto Escondido, je n'avais pas intégré que les fêtes de Pâques créent au Mexique une véritable ruée vers la mer.La capitale et les grandes villes se vident en bonne partie de leurs habitants pour se "rafraîchir" en montagne et surtout à mer.Faute d'hôtel disponible à mon arrivée, je passe une nuit difficile dans une paillote de PUERTO ESCONDIDO près du port de pêche à cause du bruit intense jusqu'à 4H du matin(surtout de la musique). Dès mon réveil, après un bain rapide dans la mer chaude, je décide de partir pour ACAPULCO car je désire admirer au moins une fois, avant de quitter le Mexique, cette rade si belle.Ce n'est que dans le bus que j'ai réalisé que j'allais certainement aller de Charybde en Scylla.Une chambre d'hôtel difficilement trouvée , un monde fou, des embouteillages et un tohu-bohu dantesque, une chaleur étouffante, la magnifique Acapulco ne me retiendra qu'une nuit. Les plages sont archi bondées, comme sur La Côte  d'Azur au mois d'août. Suite aux conseils éclairés de Anne(qui fût ma logeuse lors de mon arrivée à Mexico) et que j'avais appelé à la rescousse, je reprends mon bâton de pèlerin pour une autre destination plus paisible: TAXCO ,une petite ville typique et là je ne regretterai pas mon choix.

  Dans la bus pour Taxco,je sympathise avec mon voisin. Il s'appelle JAVIER et fait le trajet Acapulco-Taxco et retour une semaine sur deux.En fait , il est joailler, fabrique ses bijoux à domicile pendant une semaine puis se rend la semaine suivante à Acapulco où il trouve les clients pour ses fabrications. Il me débrouille une chambre dans un bon hôtel, le SANTA PRISCA, du même nom que la cathédrale qui se trouve à coté du zocalo(c'est la place centrale où tout le monde se réunit).A Taxco se déroulent le vendredi saint des processions ancestrales avec port de croix , flagellations, femmes aux pieds lourdement enchainés. C'est assez émouvant d'assister à peine arrivé à ce genre de scènes. Comme j'idéalise souvent les bonnes choses, je me dis que les éléments se sont conjugués pour que je puisse assister à ces beaux moments de ferveur populaire religieuse. Si nous n'avions pas toutes ces églises ,cathédrales ,temples, nos villes seraient bien tristes et monotones. Pour preuve, Javier me fait découvrir "la parroquia de Guadalupe "puis "le Corcovado" qui domine la ville (comme à RIO).Les découvertes vénales sont aussi les bienvenues: le" mercado"(marché),les bons restaurants où l'on déguste un délicieux "chilaquilès"(viande de bœuf avec des haricots noirs en sauce et en garniture des pâtes fraiches et de la salade, le tout sur un même plateau). La ville est très pittoresque, mais  la pente des rues est terrible et il faut s'habituer.La grande spécialité de Taxco est le travail de l'argent et il y a une pléthore d'échoppes qui proposent de la joaillerie en argent. Il y a encore une mine d'extraction d'argent .Ici le sous-sol regorge de métaux rares. La Vierge de la cathédrale est en argent massif, impressionnant.

  J'ai l'impression qu'avec les années je deviens de plus en plus croyant. J'ai longtemps négligé la religion et j'adhérais à la  citation de Gainsbourg :"Les hommes ont créé des Dieux, l'inverse reste à prouver ".Aujourd'hui, je me sens plus mystique, surtout depuis que j'adhère à ADN et à son principe de non-violence. Lorsque je pense à Lulu (Lucien Converset) et à la bonté qui anime cet homme qui ne vit que pour apporter aux autres, je me dis qu'il y a du bon dans la religion. Certes, il n'est pas nécessaire d' entrer en religion pour faire le bien mais, malgré tout, croire transcende les êtres, je pense.(Exemples:L'Abbé Pierre ou Sœur Emmanuelle, uniques dans leur action).Lulu leur ressemble et il imprègne par sa candeur tout son entourage. Pour moi, il est le" Gandhi de Franche-Comté".J'ai la chance d'avoir un peu d'intuition et de sentir les gens qui ont du coeur. C'est ainsi que je l'ai découvert sur le tard, d'autres l'ont fait bien avant moi.Dans Javier qui était assis à côté de moi dans le bus , j'ai senti tout de suite une humanité.Pendant les 3 jours de séjour dans sa ville,Taxco, il me guidera sans relâche, me faisant aussi découvrir les "GRUTAS DE CACAHUAMILPA",à 30 kms de Taxco.Ces grottes sont une merveille que la nature a façonné. D'une profondeur de 2 kms , chaque pas est un émerveillement entre les stalactites et les stalagmites sculptés avec grâce, les reliefs creusés dans la roche,jeux de lumières aidant faisant jaillir des visages ou des formes d'animaux,ces cavernes ont certainement abrité des populations ancestrales...Je n'ai toutefois pas vu de gravures rupestres comme on peut voir dans ce genre de lieu.Je quitterai TAXCO et JAVIER à regrets, mais le chemin appelle toujours plus avant, c'est ainsi...

 

  

  

18:25 Publié dans Blog, réflexions à débattre, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

18/03/2016

LE MEXIQUE

 Depuis longtemps, le Mexique m'attirait Mais je l'avais plus ou moins remisé dans les mythes inaccessibles. Je crois qu'en fait, il m'échappait comme une image irréelle . Il me semblait lointain, flou dans mon imaginaire et n'exister que pour la cause des BD et des westerns spaghettis. Et puis soudainement, j'ai plongé. J'avais envie de "Guyane" mais les pluies en cette saison m'ont dissuadé . Avant tout, c'est de soleil dont j'avais besoin. En deux clics sur internet, mon billet d'avion pour Mexico  était pris, ainsi, je ne pouvais plus me dérober. Je serais obligé d'affronter le monstre mystérieux et , sinon de le vaincre, du moins l'apprivoiser un peu. Le voyage fut long et fatigant et à l'arrivée dans la fourmilière géante de MEXICO, je me suis demandé ce que j'étais venu y faire. Mais dès le lendemain déjà, je commençais à apprécier cette chaleur du climat et des gens, et maintenant que je suis "dans le voyage", je me sens comme un poisson dans l'eau. Peut-être que sans le savoir, fais je partie des "gens du voyage", de ces gens qui ne peuvent concevoir leur vie que dans un changement permanent d'environnement. C'est pourtant quelque chose de très dur le voyage, surtout lorsque l'on navigue en solitaire, car chaque matin , tout est remis en question et l'on ne peut que compter sur soit...

  Je fais un parallèle avec le chemin de Compostelle et je me rends bien compte qu'à travers tous ces voyages, c'est surtout le voyage intérieur que l'on recherche inconsciemment et la vraie découverte ,c'est celle de soi- même .Les pays, les paysages, les édifices , les personnes rencontrées ne sont que des artifices pour créer les émotions , les réactions réclamées par son être pour s'accomplir dans une certaine vérité. Mais quelle est donc cette vérité que nous recherchons tous, est ce un Dieu caché derrière toutes les beautés et les monstruosités de ce monde ou une vérité existentielle, un peu comme l'enfant né sous X, qui recherche ses géniteurs?

 Revenons à des considérations plus basiques, comment c'est le Mexique ?

Je le dis ,sans subterfuges : je suis assez surpris par la qualité et la diversité de ce pays. Les gens sont simples, paraissent heureux, non stressés. Le voyage y est facile car les voies de communication sont bonnes , les bus partent à l'heure et sont de très bonne qualité. Il y a pléthore de structures d'accueil, du backpackers au 5 étoiles en passant par les posadas et autres B&B. La nourriture est excellente et les prix sont bas car le change de l'euro est avantageux:avec 1euro, on obtient entre 19 et 20 pesos. Un hôtel correct avec Wi-Fi coûte entre 300 et 600 pesos, un repas en moyenne 100 pesos. Le peuple mexicain est soudé et mobilisé et la fierté nationale est immense. J'ai assisté ce matin à un défilé de la "Pemex" pour commémorer la nationalisation des pétroles en 1938. Tous les services défilaient avec harmonie et uniformes colorés en scandant des slogans révolutionnaires. J'aime beaucoup cet esprit de résistance qui anime ce pays, bien qu'il soit aussi sous l'emprise de grands groupes financiers nationaux et internationaux.

Il y a dans cette région d'OAXCA le plus grand site éolien que je n'ai jamais vu: quelques 2000 éoliennes sur des km2,soit l'équivalent de 5 centrales nucléaires. Je suis encore davantage surpris de savoir que c'est EDF-EN MEXICO, filiale EDF qui est propriétaire exploitant en grande partie de ce site. Il faudra bien qu' un jour on nous explique pourquoi EDF, à 80% PUBLIC, investit de façon folle dans tous les pays émergents au détriment de la France. On nous expliquera que c'est la mondialisation .Je ne poserai qu'une seule question: où passent les profits engendrés par ces filiales?

 J'ai passé la soirée du 18 mars à Tehuantepec. Des groupes folkloriques  y étaient annoncés pour les fêtes de Carnaval et dans le cadre des rencontres ethniques de la danse"Guandalizaa 2016".C'était très beau et coloré. J'étais le seul européen et les enfants, quelques adultes, aussi me demandaient d'où je venais. Ma réponse les rendaient étonnés , comme si j'étais venus de Mars. Déjà hier à Salina Cruz, je n'ai croisé aucun européen. Les voyageurs européen suivent " le guide du routard" ou " Lonely Planet ". Demain, il y a tout un programme de danse toujours à Tehuantepec. Tout le monde est dans la rue,ce soir et l'on sent la ferveur et l'envie de s'amuser.

On mange sous les arbres,on boit un peu mais la plupart du temps non alcoolisé.Les préparations locales sont délicieuses.

 A suivre...

 

 

.

18:20 Publié dans Loisirs, réflexions à débattre | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

29/02/2016

Il est minuit Docteur Schweitzer

  Le temps passe bien vite et cela fait quelque temps que je néglige ce blog ,qui ne demande qu'à vivre , d'autant  que ce n'est qu'un embryon avide de grandir.

J'avais envie de partager 2 citations qui m'ont paru terriblement d'actualité:

De Jacques Prévert:"Il y a sur cette terre  des gens qui s'entretuent;

C'est pas gai, je sais.

Il y a aussi des gens qui s'entrevivent,

J'irai les rejoindre.

   -"Les miracles commencent quand nous investissons autant d'énergie dans nos rêves

       que dans nos peurs"

 

 

Lire la suite

17:30 Publié dans réflexions à débattre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique