guigi
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/09/2016

MIDELT(suite 2 )

IMG_4417.JPGSAMEDI 17 SEPtEMBRE 2016:cette date restera marquée dans les Annales pour le groupe de 6 personnes car la visite du cirque de Jaffar a failli tourner en eau de boudin.Avant le départ, j'avais alerté Rosaline sur la nécéssité d'avoir de bonnes chaussures pour la marche dans le cirque car le chemin est jalonné de pierres qui peuvent être coupantes."Non, ne craint rien , j'ai l'habitude de marcher avec mes sandalettes. de toute façon, je n'ai que cela."Deux heures de marche étaient prévues,en fait, 6 heures seront nécessaires pour faire la boucle.Nous partons donc après le petit déjeuner. Rosaline  s'émeut déjà lorsqu'elle voit le fourgon Mercédès qui n'est pas de première jeunesse , c'est le moins que l'on puisse dire.A l'arrière, sont disposés  des coussins où l'on peu s'asseoir. Rosaline et Rosine ont droit à la cabine avec le chauffeur.Nous prenons une piste qui gravit la montagne .Par endroit , le camion a quelques difficultés pour passer mais nous arrivons sans encombre à l'entrée du cirque de JAFFAR. Les paysages sont très beaux et l'on rencontre beaucoup de nomades avec leur troupeaux de moutons et chêvres souvent mélangés. Nous commençons la randonnée un peu" la fleur au fusil", en contemplant ce site montagneux très pittoresque qui a la forme d'un demi-cercle et dont les falaises latérales deviennent de plus en plus encaissées. Au début le chemin caillouteux descend progressivement pour rejoindre le lit de la vallée qui est l'objet de ravinement des eaux lorsqu'il pleut.Il y a donc beaucoup de pierres , des branches , des troncs d'arbre et des détritus.Il faut suivre les traces des berbères qui sillonnent ces lieux.Tout le monde suit allègrement au début.Des enfants qui nous accompagnent parfois nous font comprendre que l'on pourrait boire le thé chez eux.Profitant de l'aubaine pour se reposer un peu à l'ombre,nous nous laissons guider jusqu'à une habitation rustique en pisé.Nous avons droit aussi au pain trempé dans l'huile d'olive.De notre côté nous leur laissons 2 pains et des bonbons avant de reprendre la marche.Les gorges se rétrécissent et nous entrons maintenant dans un canyon assez étroit.C'est là que nous faisons le repas de midi,très simple, boîte de thon ,pain,banane.D'après le guide nous sommes bientôt arrivés. Rosaline commence à être très fatiguée et s'est un peu coupé le pied sur une pierre.De plus , elle a vu un serpent écrasé et redoute les reptiles.Nous marchons encore sans voir la fin de ce défilé.

 Assou et moi partons en éclaireur car il faut retrouver le camion qui a dû faire le tour et nous attendre sur une piste carrossable.Il y a une montée à 30% et là , Rosaline qui est épuisée, ne pourra pas monter.Le reste du groupe ,Alphonse,Luc, Jeannot,Rosine suit sans problèmes apparents. J'ai la chance de rencontrer 2 muletiers qui gravissent l'escarpement et je leur demande de bien vouloir prêter assistance à une dame qui a mal aux pieds.Ils me suivent et après quelques réticences, Rosaline se trouve à califourchon sur la mule, escortée par Alphonse ,"l'homme qui murmure à l'oreille des ânes".Comme personne ne veut de la 2ème mule, c'est moi qui en profite, et 3/4 d'heure plus tard , nous faisons la jonction avec notre phaéton qui nous attend. Je n'avais pas remarqué mais Luc est aussi épuisé , mais récupèrera assez vite. 

Belle petite aventure, des paysages magnifiques, une petite leçon sur les précautions à prendre lors d'un périple, c'est ce que nous retiendrons de cette journée.

00:15 Publié dans Blog, réflexions à débattre | Lien permanent | Commentaires (8) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

16/09/2016

MIDELT (suite 1)

MERCREDI 14 SEPTEMBRE:  Ce matin lever à 4 H pour "VIGILES", c'est tout de même dur. Je crois que je vais faire comme les soeurs franciscaines qui ne viennent qu' à la messe de 7 H 15 car elles ont beaucoup d'activités dans la journée.Après le petit déjeuner, visite des jardins du monastère qui regorgent de fruits:pommes, poires, raisin,noix, olives, figues.De très grands jardins restent inexploités et il y a beaucoup d'herbes.Les jardins sont irrigués par un  système  par gravité.

  Visite très émouvante du cimetière des soeurs franciscaines missionnaires de Marie. (FMM) La dernière sépulture est celle de la soeur Geneviève PRAT, décédée lors d'un accident de voiture le premier jour du RAMADAN. Cette soeur était enseignante pour les enfants -orphelins. Ses obsèques donnèrent lieu à une grande SADAKA(fête de remerciement).

L'après-midi, je vais avec Hafhid et Sikou Assou en ville pour les tapis berbères.Je craque pour un petit tapis à 150E(J'ai payé un peu cher, mais cet argent servira à nourrir une ou plusieurs familles berbères). C'est Roseline qui me le ramènera par avion car elle a de la place. ASSOU me fait réparer gratuitement mes naïls mauritaniennes qui ont craqué.Les spécialistes pressoir s'affairent dans la cour du monastère pour le montage du pressoir.L'étanchéité du fond est assurée avec 2 bombes de silicone.Le soir, réunion du groupe avec Lulu. Il évoque  "l'homme parti devant",histoire de Mohammed qui sacrifie sa vie pour sauver Christian de Cergé, alors prieur de Thibirine. Lulu raconte sa rencontre récente avec Alphonse GEORGER qui était quasimment au même endroit que lui pendant la Guerre d'Algérie.

  Jacques , la personne handicapée (suite à un AVC) qui a fait le voyage avec sa femme Elisabeth et sa fille RACHEL dit toute sa joie d'être venu découvrir Notre-Dame de L'Atlas.

JEUDI 15 SEPT 2016: Réveillé dans la nuit par Rachel dont le Papa a un problème.Les Pompiers vont arriver.Jacques est dans un état semi-comateux.Son bonheur à Midelt aura été de courte durée. As-t-il fait un nouvel AVC ou un infarctus? Il est évacué par ambulance sur MEKNES. Rachel et sa Maman l'accompagnent,.Je me recouche un peu en attendant LAUDES,messe du matin ,où sont présentes les soeurs. Les prières de cet office seront pour Jacques.

 PRESSAGE DU JUS DE POMMES:Pendant que plusieurs équipes s'affairent à la cueillette des pommes dans le verger, le pressoir et le broyeur sont installés dans la cour.Toute la communauté des moines , le jardinier OMAR,la cuisinière Ba'Ha participent à cette première .Par la suite ce sera à Omar d'orchestrer les opérations.Le jus coule abondamment et est mis en stérilisation dans de grandes bassines qui chauffent sur des réchauds à gaz. Arrivé à température, il est mis en bouteilles de verre .Les dégustations vont bon train et tous les dégustateurs ne tarissent pas d'éloge sur la qualité du jus.Plus de 60 bouteilles seront ainsi réalisées et mises en cave. Le prieur Jean-Pierre veut proposer aux habitants de Midelt qui le souhaitent, de broyer leurs pommes au monastère.

L'après-midi, grâce à Hafhid qui fait tous les commerces, je retrouve une carte Michelin du Maroc semblable à celle que j'avais  perdu lors de mon arrivée à Midelt. Beaucoup de commerces sont encore fermés suite aux fêtes.

Le soir, Rachel est de retour de Meknès et donne des nouvelles rassurantes sur l' étât de santé de son Papa.Ouf!

 VENDREDI 16SEPT:2H du matin, J'ai du mal à dormir.Je pense aux 2 affaires que j'ai traité  avec Assou, un berbère que m'a fait rencontrer Afhid et avec qui , j'ai traité ces 2 affaires: l'achat d'un petit tapis berbère pour mettre en tête de lit et par ailleurs la visite du Cirque de Jaffar pour 6 personnes. j'ai eu l'imprudence de donner des acomptes pour chaque transaction.je me rends compte que je craque souvent face aux arguments de ces affairistes redoutables. Mais nous verrons bien.

  Le matin après le petit déjeuner, nous avons une rencontre avec le Père Jean-Pierre Schumacher.le temps est beau mais un peu plus frais.Bien sur, les questions fusent beaucoup sur TIBHIRINE où furent asssassinés les 7 moines.Jean-Pierre échappa par miracle au rapt car les auteurs pensaient qu'ils n'étaient que7.L'enlèvement s'est passé à son insu.C'est Amédée, l'autre survivant ,décédé depuis,qui viendra frapper à sa porte pour l'informer.Le Père souligne que cela s'est exactement passé comme dans le film "Des hommes et des Dieux".La seule question qui le torture "Pourquoi, Seigneur n'as-tu pas voulu de moi?".Pour les moines, la mort est le sommet de leur vocation. La mort est offerte par eux pour ceux qui torturent.

 "Ma lampe était-elle allumée ?" Ecouter JP, c'est bien plus fort que le film.On est dans la douceur, la paix."Rester uni et répondre au mal par l'amour."Je lui pose des questions sur sa jeunesse et la naissance de sa vocation.Il explique tout , dans le moindre détail, et sa mémoire à 92 ans est remarquable. On lui pose aussi des questions sur le chiffre 7 et son expérience relatif à ce chiffre.(Rachel a filmé l'intégralité de cette rencontre)

 

23:53 Publié dans Blog, réflexions à débattre, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

27/03/2016

LE MEXIQUE (SUITE 2)

  Voulant goûter encore une fois aux délices du Pacifique après SALINA  CRUZ que j'avais bien apprécié, en quittant OAXCA pour Puerto Escondido, je n'avais pas intégré que les fêtes de Pâques créent au Mexique une véritable ruée vers la mer.La capitale et les grandes villes se vident en bonne partie de leurs habitants pour se "rafraîchir" en montagne et surtout à mer.Faute d'hôtel disponible à mon arrivée, je passe une nuit difficile dans une paillote de PUERTO ESCONDIDO près du port de pêche à cause du bruit intense jusqu'à 4H du matin(surtout de la musique). Dès mon réveil, après un bain rapide dans la mer chaude, je décide de partir pour ACAPULCO car je désire admirer au moins une fois, avant de quitter le Mexique, cette rade si belle.Ce n'est que dans le bus que j'ai réalisé que j'allais certainement aller de Charybde en Scylla.Une chambre d'hôtel difficilement trouvée , un monde fou, des embouteillages et un tohu-bohu dantesque, une chaleur étouffante, la magnifique Acapulco ne me retiendra qu'une nuit. Les plages sont archi bondées, comme sur La Côte  d'Azur au mois d'août. Suite aux conseils éclairés de Anne(qui fût ma logeuse lors de mon arrivée à Mexico) et que j'avais appelé à la rescousse, je reprends mon bâton de pèlerin pour une autre destination plus paisible: TAXCO ,une petite ville typique et là je ne regretterai pas mon choix.

  Dans la bus pour Taxco,je sympathise avec mon voisin. Il s'appelle JAVIER et fait le trajet Acapulco-Taxco et retour une semaine sur deux.En fait , il est joailler, fabrique ses bijoux à domicile pendant une semaine puis se rend la semaine suivante à Acapulco où il trouve les clients pour ses fabrications. Il me débrouille une chambre dans un bon hôtel, le SANTA PRISCA, du même nom que la cathédrale qui se trouve à coté du zocalo(c'est la place centrale où tout le monde se réunit).A Taxco se déroulent le vendredi saint des processions ancestrales avec port de croix , flagellations, femmes aux pieds lourdement enchainés. C'est assez émouvant d'assister à peine arrivé à ce genre de scènes. Comme j'idéalise souvent les bonnes choses, je me dis que les éléments se sont conjugués pour que je puisse assister à ces beaux moments de ferveur populaire religieuse. Si nous n'avions pas toutes ces églises ,cathédrales ,temples, nos villes seraient bien tristes et monotones. Pour preuve, Javier me fait découvrir "la parroquia de Guadalupe "puis "le Corcovado" qui domine la ville (comme à RIO).Les découvertes vénales sont aussi les bienvenues: le" mercado"(marché),les bons restaurants où l'on déguste un délicieux "chilaquilès"(viande de bœuf avec des haricots noirs en sauce et en garniture des pâtes fraiches et de la salade, le tout sur un même plateau). La ville est très pittoresque, mais  la pente des rues est terrible et il faut s'habituer.La grande spécialité de Taxco est le travail de l'argent et il y a une pléthore d'échoppes qui proposent de la joaillerie en argent. Il y a encore une mine d'extraction d'argent .Ici le sous-sol regorge de métaux rares. La Vierge de la cathédrale est en argent massif, impressionnant.

  J'ai l'impression qu'avec les années je deviens de plus en plus croyant. J'ai longtemps négligé la religion et j'adhérais à la  citation de Gainsbourg :"Les hommes ont créé des Dieux, l'inverse reste à prouver ".Aujourd'hui, je me sens plus mystique, surtout depuis que j'adhère à ADN et à son principe de non-violence. Lorsque je pense à Lulu (Lucien Converset) et à la bonté qui anime cet homme qui ne vit que pour apporter aux autres, je me dis qu'il y a du bon dans la religion. Certes, il n'est pas nécessaire d' entrer en religion pour faire le bien mais, malgré tout, croire transcende les êtres, je pense.(Exemples:L'Abbé Pierre ou Sœur Emmanuelle, uniques dans leur action).Lulu leur ressemble et il imprègne par sa candeur tout son entourage. Pour moi, il est le" Gandhi de Franche-Comté".J'ai la chance d'avoir un peu d'intuition et de sentir les gens qui ont du coeur. C'est ainsi que je l'ai découvert sur le tard, d'autres l'ont fait bien avant moi.Dans Javier qui était assis à côté de moi dans le bus , j'ai senti tout de suite une humanité.Pendant les 3 jours de séjour dans sa ville,Taxco, il me guidera sans relâche, me faisant aussi découvrir les "GRUTAS DE CACAHUAMILPA",à 30 kms de Taxco.Ces grottes sont une merveille que la nature a façonné. D'une profondeur de 2 kms , chaque pas est un émerveillement entre les stalactites et les stalagmites sculptés avec grâce, les reliefs creusés dans la roche,jeux de lumières aidant faisant jaillir des visages ou des formes d'animaux,ces cavernes ont certainement abrité des populations ancestrales...Je n'ai toutefois pas vu de gravures rupestres comme on peut voir dans ce genre de lieu.Je quitterai TAXCO et JAVIER à regrets, mais le chemin appelle toujours plus avant, c'est ainsi...

 

  

  

18:25 Publié dans Blog, réflexions à débattre, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique