guigi
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/01/2018

BORACAY LE PIEGE A EVITER

JE ME SUIS LAISSER CONVAINCRE PAR UN COUPLE MIXTE.LUI CANADIEN.ELLE PHILIPINNE .DE LES ACCOMPAGNER SUR L ILE DE BORACAY.STEVE  AIME ME PARLER DE SES PROBLEMES.ILS ONT CHACUN 2 ENFANTS.LUI ATTEND DE REGULARISER SA SITUATION POUR  RAMENER SA CONQUETE AU CANADA.LES FEMMES PHILIPINNES SONT TRES CALINES ET RECHERCHEES ET L ON VOIT DE TRES NOMBREUX COUPLES MIXTES.L ECART D AGE ICI NE COMPTE PAS.CE SERAIT PLUTOT L INVERSE,L AGE REPRESENTANT UN FACTEUR DE STABILITE.ON VOIT AUSSI DANS LES AFFAIRES,RESTAURANTS,HOTELS,PENSIONS DE TRES NOMBREUX COUPLES MIXTES,LES FEMMES PHILIPINNES ETANT DE REDOUTABLES FEMMES D AFFAIRES.

ICI,COMME QUASIMMENT DANS  TOUT L ASIE,CE QUE L EUROPEEN APPRECIE, C EST CE SENTIMENT DE LIBERTE RETROUVEE.NON SEULEMENT AVEC LA SEXUALITE MAIS AUSSI SUR LES ROUTES ,PAS DE REGLEMENTATION OU SI PEU.CHACUN OBEIT A UN CODE ET A DES REGLES OCCULTES OU CHACUN A SA PLACE ET SE RESPECTE MUTUELLEMENT.ET CELA FONCTIONNE.PAS DE RADARS.PAS D AGENTS VERBALISATEURS A TOUS LES COINS DE RUE,PAS DE LIMITATIONS DE VITESSE,PAS DE CASQUE SI VOUS N EN VOULEZ PAS.ET CE N EST PAS L ANARCHIE POUR AUTANT CAR CHAQUE INDIVIDU EST RESPONSABLE ET S IL SORTAIT DE LA REGLE GENERALE IL SERAIT AUTOMATIQUEMENT LOURDEMENT PENALISE PAR LA FORCE DES CHOSES.ICI UN AVEUGLE PEUT TRAVERSER SEUL UNE SANS AVOIR LE SOUCI DE SE FAIRE RENVERSER.

BORACAY EST TOUT PRES DE KALIBO.IL FAUT D ABORD PRENDRE UN BUS PUIS UN BATEAU.L ILE EST CONFORME A L IDEE QUE JE M EN FAISAIS, C EST MAURICE OU LA COTE D AZUR AU MOIS D AOUT,ET BIEN SUR DES PRIX QUI FLAMBENT.COMME JE N AI PAS ENVIE DE FAIRE LA FETE,JE SAIS QUE JE REPARTIRAI LE LENDEMAIN.POUR MOI, C EST UN COUP D EPEE DANS L EAU,MAIS JE N AURAI PAS LE REGRET DE NE L AVOIR PAS VU...

AUX PHILIPINNES , C EST DIFFICILE DE SORTIR DES SENTIERS BATTUS CAR IL Y A UN TOURISME DE MASSE,SEXUEL DANS CERTAINS ENDROITS COMME PARTOUT DANS LE MONDE.ON NE VA TOUT DE MEME PAS CHANGER LES PRINCIPES QUI REGISSENT L HUMANITE.LES AMOUREUX DE LA MER ET LES AMATEURS DE PLONGEE Y TROUVERONT LARGEMENT LEUR COMPTE.LORSQUE L ON TROUVE UN COIN QUI PLAIT,IL FAUT SURTOUT LE GARDER.ON PEUT CHANGER DE COIN ET ETRE TRES DECU CAR TOUT CHANGE D UNE ILE A UNE AUTRE,LES GENS BIEN SUR,LE CLIMAT,LA NOURRITURE etc

13:39 Publié dans Blog, Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Content de savoir, mon vieux François, que tu apprécies ton périple philippin, volant d'île en île à tire-d'aile, te prélassant sous les cocotiers pour y contempler une mer tjr superbe, quitte à tomber dans le piège comme tu dis, de lieux envahis par des hordes de touristes qu'en solo tu fuis aussi vite que possible pour te retrouver au milieu de foules immenses d'autochtones participant avec ferveur à des défilés de tribus emplumées, processions mi-folkloriques, mi- religieuses à l'occasion de fêtes et festivals vers où ta recherche d'authenticité te pousse, fût-ce au prix de sonorités fracassantes: des bruits d'enfer visant à solliciter les faveurs du Ciel pourrait-on penser. De quoi troubler certes, le pèlerin chaste et pondéré que tu as été sur le chemin de Compostelle.

A côtoyer autant de monde en si peu de temps, dans les airs, sur mer et sur terre, sans forcément emprunter, comme le font et les filment certains reporters intrépides, ces "routes de l'impossible" d'où les véhicules et même les gens ne sortent pas indemnes, on comprend que tu aies pu te sentir, le soir, "moulu", surtout quand tu te "la joues à la Koh-Lanta" avec des noix de coco qui ne sont pas râpées ou moulues d'avance. Mais voilà, à défaut de pouvoir t'attarder sur les fonds coraliens parmi poissons et tortues de tout acabit, tu as eu amplement matière à consolation à "la casa bienvenido" placée sous le patronage d'une Béhème en chair et en os, de surcroît "super attentionnée" envers ce French biker.

Dommage que, baigné d'une pareille chaleur, surestimant tes ressources, tu te sois refroidi, à en ressentir les symptômes d'une grippe au point d'envisager une consultation dans un hôpital local. Depuis le 30 que tu nous as laissés sans nouvelles, serais-tu entrain d'y croupir? On ne te le souhaite pas, dans ce pays dont tu soulignes le sentiment de liberté qu'on y (re)trouve quant à la sexualité et aux routes sans réglementation, pour autant qu'elles soient praticables; dans cet archipel qui a comme un goût de paradis au contact, as-tu remarqué, des femmes très câlines en même tps que d'une population chaleureuse. Toi qui recommande que "lorsqu'on trouve un coin qui plaît, il faut surtout le garder", qu'attends tu, si tu ne l'as pas déjà fait, de retourner par un moyen ou un autre, que sais-je, à pied, en barque, en bus, en van, à moto... chez la délicieuse Béhème qui t'a si bien reçu et qui mieux que quiconque, sera à tes petits soins, le temps que tu te remettes? Bref, j'espère que tu y coule(ra)s encore des jours heureux, à moins que tu n'aies eu l'envie d'embarquer à bord d'un de ces navires à l'équipage composé de nbx Philippins qui sillonnent les océans. Mais peut-être as-tu choisi d'ores et déjà de rentrer sans crier gare sous le ciel gris de notre patrie, prêt à te refaire au + vite une santé après un éprouvant voyage!

Avec, quoiqu'il en soit, mon amical soutien,
Jacques

Écrit par : jacques Flanzy | 04/02/2018

Mais où donc est passé l'ami François? Aurait-il achevé sa tournée des Philippines en queue de poisson, après avoir ricoché d'une île à une autre? Se serait-il égaré dans ce labyrinthe formé de multiples terres émergées qu'ont façonnées les volcans? Tant et si bien qu'il aurait échoué sur qq îlot inhabité recouvert d'une forêt primaire, à devoir jouer au Robinson au milieu d'une faune exotique, ce qui expliquerait que, coupé du monde extérieur, il n'ait pu jusqu'à ce jour nous faire savoir comment il s'en sort! Et si, plût au Ciel, à la faveur d'un rebondissement il s'en est déjà sorti, fort de cette expérience qui lui vaudra à coup sûr la médaille du baroudeur accompli, il ne devrait + tarder, une fois passées ses + vives émotions, à nous conter le fin mot de l'histoire, de quoi nous laisser pantois.

Vois-tu, mon cher François, à quelles conjectures tu me pousses, pour ne pas avoir donné suite depuis + de 15 jours à tes réflexions et conseils dont pourrait prendre note le guide du routard; pour ne pas avoir non + réagi à mes derniers commentaires. Ce long silence apparaît comme le pendant de celui qui avait suivi ton départ. On te soupçonnait alors d'avoir fait un crochet à ttes fins utiles, par la Corée du Nord. Ta mission ayant abouti à réunir, au moins le tps d'une trêve olympique, les deux Corées, on peut dès lors penser que tu aies voulu marquer de ta présence la cérémonie d'ouverture des Jeux à Pyeong Chang, sur le trajet du retour. Peut-être fête-t-on, en sirotant le vin fou d'Arbois proche de ton terroir, "le retour du héros" qu'à ton tour tu incarnes...

Écrit par : Jacques FLANZY | 17/02/2018

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique