guigi
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/03/2015

CUBA , UNE IMPASSE REVOLUTIONNAIRE ?

Après l'Argentine , la Bolivie , je rêvais de Cuba depuis longtemps pour y poursuivre "le camino du Che". Dans mon imaginaire , je voyais cette île  un peu sauvage, très rurale , isolée. Ce que je découvre en ce début d'année 2015 est tout l'opposé:  un pays très touristique , je dirais presque trop,CUBA janvfev 2014 409.JPGCUBA janvfev 2014 384.JPG mais heureusement avec un secteur rural bien réel, mais insuffisant. Je savais que  Che Guevara y était vénéré. Je découvre qu'en fait son image est exploitée comme instrument de propagande à outrance. Bien sûr , on ressent la  volonté de Fidel CASTRO de donner une place de choix à son fidèle serviteur . Mais qu'en est-il à ce jour de cette révolution réussie? 


CUBA janvfev 2014 033.JPGCUBA janvfev 2014 232.JPGCUBA janvfev 2014 398.JPGCUBA janvfev 2014 076.JPGCUBA janvfev 2014 074.JPGCUBA janvfev 2014 443.JPGSi l'histoire du Che me fascine , ce n'est pas par ses faits d'armes , bien  qu'ils soient dignes d'un très grand guérillero . Ce qui impressionne ce sont ses immenses qualités humaines

                         

 

 

- la fidélité  à son idéal révolutionnaire ainsi qu'à son mentor Fidel Castro.                                                - l'altruisme de par sa vocation de médecin désintéressé dans l'amour des autres.                                                                                                                                                - sa révolte contre l'injustice et l'immense respect des plus humbles,                                                                                                                                             - ses qualités de meneur d'hommes qui forcent  le respect.                                                                                                                                               - son immense générosité allant jusqu'au don de sa personne .Sans la violence , il serait comparable à Gandhi.                                           

 Là où il est très grand, c'est que rien ne l'oblige à prendre part à cette révolution: ni sa nationalité ,ni sa couleur de peau, ni sa condition sociale .C'est uniquement sa conviction de combattre pour une cause juste qui le pousse en avant . ADELANTE!Et lorsqu'il sort vainqueur de ce défi révolutionnaire, adulé et puissant, quittant un confort royal, il reprend son bâton de pèlerin( et son bâton de dynamite) pour aider le peuple bolivien et continuer l'œuvre entreprise pour ses frères sud-américains. Mais cette fois, trahi,c'est  la mort en martyr qui l'attend. Désormais, il devient le mythe "CHE GUEVARA" pour les siècles à venir, un autre Jésus. La CIA en le faisant assassiner  n'aura fait que le grandir et l'ériger en véritable icône de l'espèce humaine.

 Aujourd'hui encore, de voir "le CHE",  partout à Cuba ,  associé à des maximes d'idéal de travail et de liberté, a quelque chose de pathétique et d'émouvant. Au delà de toute forme de rattrapage et de propagande du régime, il y a comme une éternelle reconnaissance à  cet homme légendaire qui a contribué de façon décisive à  la construction d'un édifice qui a tenu bon contre vents et marées. Aujourd'hui, malgré un embargo américain qui s' adoucit, il y a un besoin et un désir de régénération. CUBA ressemble un peu à une mariée trop belle qui a vécu captive , victime de son désir de liberté, contrainte à quelques compromissions pour survivre en vase clos. Certes , l'isolement lui a évité certaines contaminations et déviances. Mais le désir d'évolution de la société devient une nécessité et passer le flambeau une priorité. C'est bien là toute la difficulté de la façon de le faire ...Fidel âgé de 89 ans en juin prochain est resté au pouvoir pendant 56 ans depuis janvier 1959 . Il a passé en 2008 le pouvoir à son frère Raoul qui , malgré ses 84 ans, avait toute légitimité pour en hériter. Le" Movimentio del 26 de Julio" avec ses 82 guerilleros s'opposant vaillamment à l'impérialisme et au capitalisme néolibéral est maintenant usé. Pour la suite , le passage du relais devient compliqué sans compromettre le combat contre la dictature de l'oligarchie financière ? C'est bien là la complexité de la situation .La volonté d'ouverture semble se confirmer  avec une certaine méfiance néanmoins, surtout à l'égard des Etats Unis d'Amérique qui essaient de rattraper maintenant les marchés perdus aux profits de L'Asie. Les Européens, toujours à la traîne des E-U, commencent à pointer aussi leur nez (Voyage prochain de Hollande).La "Reconquista" sera dure.....

 J'ai été très heureux de passer plus de 3 semaines au sein de ce peuple digne et coloré. Certes, il y a des carences, comme partout, des privilèges outrecuidants, de la corruption comme en France, de la débrouille- magouille et du marché noir, mais il y a beaucoup de points forts prometteurs :un tourisme très développé (rencontres de Canadiens séjournant pour la 8ème fois), des structures d'accueil avec les "Casas particulares" bien rôdées et un secteur hôtelier performant, un peuple rural épanoui avec des rendements faibles mais sans pollution, pas de famine comme en Afrique, peu de violence, un certain art de vivre , une organisation sociale bien réelle( médecine gratuite , scolarisation performante).Le touriste, tout en étant un peu vache à lait,   se sent bien à Cuba. On ne voit aucune pression policière. Nous sommes très loin de ce que les médias ont véhiculé sur CUBA. Donc, pour ceux qui aiment les voyages , un seul conseil si je peux me permettre : ALLEZ A CUBA ! Ce pays a une âme , espérons qu' il saura la garder longtemps encore.

15:34 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Merci François pour tes conseils avisés venant du baroudeur que tu es, rompu aux voyages.
Sachant qu'un homme averti en vaut deux, il n'y a + à hésiter, pour ceux qui n'y ont pas encore été: *PRIMO: d'aller goûter à ce paradis latin qu'offre Cuba, si accueillant pour les touristes et la manne qu'ils lui procurent...*DEUXIO: d'aller y danser la salsa pour communier par la musique et la gestuelle avec une population bigarrée, commune à ttes les îles des Caraïbes, et en oublier la misère sous-jacente, tjr moins pénible au soleil comme dit la chanson...*TERTIO: par là-même, d'aller saluer ce pays qui a réussi et mené sous la poigne de fer de son "Leader Maximo", une révolution durable, même si elle a fini par s'essouffler alors que "le roi se meurt"... Tout cela bien sûr, si l'on feint d'ignorer la vaste épuration qui a eu lieu avec son lot de procès expéditifs et d'exécutions sommaires qu'a dirigées à l'époque "le Che" en personne, la confiscation des libertés et la persécution tjr en cours de ts les opposants au régime ayant poussé Amnesty International à dénoncer maintes fois les atteintes aux droits humains, avec de surcroît la pauvreté du peuple qui n'a guère été éradiquée, malgré les avancées sociales...
(à suivre)

Écrit par : jacques Flanzy | 29/03/2015

A lire ton plaidoyer à l'égard du "Che", mon bon François, on pourrait entièrement souscrire à tes arguments qui ont été ceux de tant de jeunes et moins jeunes aussi, surtout de la génération des soixante-huitards, qui l'ont porté aux nues, adhérant pour un temps aux idées généreuses à la source de son combat. Mais à y regarder de + près, sur l'action qu'il a menée et les bienfaits qu'en a retiré le peuple cubain, il y a matière à se poser des questions. Certes, on sait qu'ils sont très bien soignés, et à l'oeil, les gens à Cuba, et qu'ils bénéficient également d'une bonne éducation(voire trop!) dans la voie d'un socialisme à outrance qui ne tolère aucune contestation. Ils en paient encore le prix de ces gratuités et "largesses" du régime, sans compter qq centaines de milliers qui ont, depuis le début, fui vers les USA (ce n'était pas tous des riches!) +tôt que d'être muselés, soumis à ttes sortes de privations, et de courir le risque d'être emprisonnés, voire éliminés comme bcp l'ont été et le sont encore.

La liberté que Castro a conquise avec ses comparses vis à vis des Américains en rejetant tte ingérence de l'Oncle Sam aux dépens de l'économie du pays, il l'a sacrifiée en se jetant dans les bras des "frères" soviétiques notamment. Il en est venu au marxisme par opportunisme, alors qu'il s'était lancé contre l'ancien dictateur dans une croisade purement nationaliste avec le soutien.. des Etats-Unis, pour finalement devenir le fer de lance d'un autre type de dictature!
(à suivre)

Écrit par : jacques Flanzy | 30/03/2015

S'il est vrai que rien n'a obligé Ernest Guevara à prendre part à cette révolution, peut-on l'encenser pour son idéal révolutionnaire, sa légitime révolte contre les injustices, quand on sait qu'ils l'ont conduit de Cuba à la jungle bolivienne, à tuer bcp de monde les armes à la main, s'agissant de combattants, mais aussi bcp d'opposants aux mains nues, même s'ils n'étaient pas tjr innocents? Son altruisme s'est exercé uniquement à l'encontre des + démunis, en théorie: il n'a eu aucune compassion pour ceux qui ne pensaient pas forcément comme lui. Un médecin (il en avait les diplômes) n'est-il pas appelé à soigner son prochain quel qu'il soit?

On peut penser que son nom le prédestinait à la guérilla, une forme de guerre (guerra en esp.) et +tôt que de profiter du statut auquel il avait accédé au gouvernement révolutionnaire de Cuba, il a préféré renoncer aux bons côtés, délaissant aussi sa propre famille, afin de poursuivre la lutte armée en Afrique puis en Amérique du Sud. Il a voulu avt tout cultiver et amplifier son image de héros pour entrer dans la légende que ne lui aurait pas apporté la vie d'un médecin parmi d'autres. N'est-ce pas très osé, en même temps qu'erroné, de vouloir le comparer à Jésus, Gandhi ou Mandela qui eux, n'ont pas eu de sang sur les mains? N'est-il d'ailleurs pas dit dans la Bible que celui qui se bat avec des armes, périra par les armes?

C'est bien, François, d'avoir malgré tout souligné que l'image du Che "est en fait exploitée comme instrument de propagande à outrance" par le régime castriste, comme tu as pu en juger sur place.

Écrit par : jacques Flanzy | 30/03/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique