guigi
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/06/2014

IRLANDE,ESCALE INATTENDUE

Dès le départ de ALLAHIES ce jeudi 26 juin, j'étais sceptique sur le but que je m'étais fixé: GALWAY. Il y avait d'abord cette satanée pluie intermittente puis les erreurs de direction  pour sortir de Allihies. On ne peut pas dire que je m'étais levé du pied gauche car en plus j'avais quitté le parking en enfourchant royalement la partie droite de la chaussée. C'est en voyant une voiture arriver à ma rencontre que j'ai réalisé : à droite VERBOTEN! Pour finir un chat noir qui traverse la route :effectivement la route empruntée débouchait vers un no man's land. Et cette pluie qui s'amplifie au fur et à mesure que j'avance lentement car la route est glissante et en étât moyen. Malgré la combinaison ,je commence à mouiller de partout. Je m'arrête plusieurs fois sous des arbres en bordure de route quand la pluie est battante en espérant une accalmie. La moto, c'est bien mais sans pluie. L'Irlande, c'est super aussi mais sans la pluie. Donc, l'Irlande à moto sous la pluie , c'est chiant à souhait!!! Ajoutée à ma superstition, la pluie ne fait qu'abonder le sentiment que cette journée n'est faite pour rouler outre mesure...

 


P1100151.JPGP1100156.JPGP1100163.JPGP1100164.JPGP1100158.JPGP1100130.JPGA KILLHARNEY,  j'ai parcouru à peine 100kms, je décide de m'arrêter .Je suis trempé.Il fera jour demain ...

La chambre me permet de mettre à sécher mes affaires puis de découvrir cette petite ville charmante du KERRY qui vit essentiellement du tourisme grâce à son parc national et au château de ROSS. Je découvre aussi un monastère franciscain avec une église superbe. Il fait maintenant un  soleil revivifiant. Le temps change ici à une vitesse fabuleuse et il vaut mieux toujours prévoir un bon vêtement de pluie. Lorsqu'il pleut, les centres d'intérêt s'amenuisent. C'est aussi pour cela que les pubs sont très prisés. La Guiness est bonne mais on ne peut pas en boire de trop. J'ai acheté une casquette fabriquée à Killarney et j'ai bien fait rire lorsque je me suis montré sur SKYPE.  Les restaurants sont excellents ici et c'est la première fois que le plat principal, du veau en l'occurrence , m'a été servi avec des choux et des carottes fraiches. Cela change des frites assez indigestes que j'ai eu pour tout accompagnement jusqu'à  ce jour. Rien que pour le gueulton, je ne regrette pas cet arrêt inopiné. L'accueil est beaucoup moins chaleureux au B&B par contre.

Le lendemain , c'est le départ pour GALWAY, pour lequel je fantasme car c'est la porte du CONNEMARA. Après la halte de midi à Galway , je pousse finalement jusqu'à CLIFDEN sur la côte. C'est venteux et orageux, mais le paysage est super. Cela ressemble à nos Vosges et au Plateau des Mille Etangs. C'est même encore plus beau chez nous. C'est bien là ma complexité de vouloir toujours aller voir ailleurs ce" que l'on a chez nous". C'est la même chose avec les femmes (je parle pour les hommes d'une façon générale)! On a souvent une perle à ses côtés. Ne faudrait-il pas chercher à mieux la découvrir plutôt que de croire que l'herbe est plus verte dans le pré d'à coté? Mais ainsi est fait l'être humain! Pour moi, les liens actuels se fortifient à chaque voyage car j'ai le temps de penser à la chance de partager ma vie avec des personnes d'une très grande qualité. Si le voyage comporte des moments merveilleux de découvertes, il est propice à de bonnes galères si l'on n'est pas hyper-prévoyant pour les choses de base.

 Au départ de CLIFDEN "L' ATLANTIC WILD WAY", c'est la route côtière, est vraiment à couper le souffle. Ce matin samedi 28, j'ai réussi à partir de bonne heure, le beau temps m'y encourage. Malgré tout ,j'ai la combinaison de pluie pour pallier à toute éventualité. A Westport, je prends la voie rapide pour Dublin.Finalement, l'île n'est pas très large 250 kms de CLIFDEN à Dublin. Ce sont les 50 premiers kilomètres qui prennent le plus de temps car on ne peut pas rouler très vite sur ces routes sinueuses et bosselées. De toute façon, je n'hésite pas à m'arrêter pour admirer un paysage hors du commun. Par contre sur la 2 voies de Dublin, je bombarde à 150.On voit très peu la "Guardia " sur les routes. Les nationales sont à 100 km/h, les voies rapides à 120 et il n'y pas de radars et, à priori, je ne pense pas que le taux d'accident  soit plus élevé qu'en France. Arrivé de bonne heure à Dublin, je cherche vainement un hôtel ou un B&B. De guerre lasse , je sors de la ville et au pif , j'arrive dans une petite ville côtière, BRAY où je trouve un hôtel un peu huppé. Mais là, je suis trop fatigué pour envisager autre chose. A moi l' hôtel Royal...qui me déçoit d'emblée car internet ne passe pas dans ma chambre comme promis  et je dois aller dans le hall pour avoir Skype , écrire sur mon blog ou consulter mes messages, la piscine intérieure est fermée et ne sera ouverte que demain 8H. J'essaierai d'en profiter demain matin car, pour l'instant, j'ai surtout besoin d'un bon lit car je tombe de sommeil..

00:13 Publié dans Blog, Sport | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Salut François, le Franc-Comtois qui nous en conte des vertes et des pas mûres... surtout depuis que tu as pris presque par surprise la verte Irlande avec ton char d'assaut au nom de code "BMW 1100 RS" monté sur deux roues. D'aucuns te situaient encore sur la Via Francigena que tu avais tâtée du pied pour y rôder ton nouveau genou en prévision d'un pèlerinage vers Rome dont tu évoquais l'éventualité, à contre-courant de celui qu'a effectué à grand renfort de médias notre trader breton déchu et déçu de se retrouver sous les verrous après avoir perdu la clé du coffre ou plutôt du système bancaire planétaire qu'un temps il détenait.

Mais voilà qu'à force de ne jurer que par Allah, escapade à Marrakech oblige, tu t'es senti poussé par le destin, à moins que ce ne fût le vent, vers les côtes gaéliques où les moutons, pas plus que leurs douces bergères, n'ont, semble-t-il, guère prêté attention à ta venue inopinée. Toi, le baroudeur qui ne souffre d'aucun complexe dans tes rencontres fortuites, fût-ce avec de jeunes éphèbes venus de Hollande ou d'Italie, quand bien même imposant par la taille ou motard parfaitement équipé (sic), au point d'avoir partagé cabine de bateau ou parcours à moto.

(à suivre)

Écrit par : jacques Flanzy | 30/06/2014

N'est-ce pas un nouveau signe du destin si tu t'es retrouvé en moins de deux à Allihies.. ou Allahies comme tu l'as une fois orthographié dans tes compte-rendus, un lapsus pour le moins révélateur (Allah, yes!), même si tu ne manques pas de visiter au passage églises, monastères et cathédrales dans ce pays fort catholique jalonné de croix et de croyances celtiques.

Mais toutes ces routes avalées en peu de jours, toutes ces distances parcourues que tu sembles vouloir relativiser ne te laissent guère le temps de t'attarder au détour des chemins, de t'imprégner davantage de ce qui concoure aux charmes de ce pays à la beauté parfois cachée et au décor souvent sauvage où courent les légendes, notamment dans ce Connemara, objet de tes fantasmes, où tu t'es cru as-tu dit, dans les Vosges Saônoises! Est-ce le climat océanique, la conduite à gauche (pour peu que tu la respectes) ou les miles que tu vois défiler aussi vite que les kilomètres, qui te donnent des ailes pour survoler cette île d'une côte à l'autre?

Te voilà revenu sur la Côte Est, à côté de Dublin qui n'a pas pu t'accueillir faute de place ou d'y avoir retenu une place. Mais tu as dû mettre à profit ce dimanche pour y déambuler et faire la tournée des pubs. Je lève en pensée un verre à ta santé et je compte que tu en fasses autant à mon encontre! Thanks for your nice postcard, dear old chap!

Écrit par : jacques Flanzy | 30/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique