guigi
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/05/2012

INCREDIBLE INDIA

India,les sentiments que tu m'inspires

Sont comme ceux à l'égard d'une femme,

De toi, je peux attendre le meilleur et le pire,

Des regrets, des soupirs et la chaleur des flammes.

 

Mes regrets seraient de ne pas t'avoir connue plus tôt,

Mais mieux vaut tard que jamais!

Tes soupirs généreux me comblent du renouveau

Des bonheurs océaniques et des paysages rêvés.

 

Les facettes tournantes de tes multiples miroirs,

Vibrants kaléidoscopes, dévoilent mille images,

Déferlant de la ville aux fertiles terroirs,

Veulent écrire sans cesse une nouvelle page.

 

Tes soleils nous brûlent sans qu'on y prenne garde

Et l'immensité de tes lointains horizons

Nous fascine, tel un joyau qu'on regarde

Nous sublimant  jusqu'à la déraison.

18:55 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Voilà notre baroudeur très inspiré devenu barde en ayant pris sa plus belle plume pour traduire tout en vers et en quatrains (4X4-1) les émotions ressenties tout au long de son périple indien et les sentiments qu'il a nourris pour la belle India (ou Indira, le dira-t-il?), envoûtante et mystérieuse comme ces femmes drapées dans leurs saris aux couleurs chatoyantes.

Sur les traces de Verlaine dont tu te réclames, François le Dou(bs)é, tu nous a livré jusqu'à l'ivresse des visions éblouissantes de ton voyage, qui s'achève dans un panache de plumes déployées en éventail à la manière du paon faisant la roue.

François, tu nous a subjugués par ta verve poétique. Tu mérites amplement ton entrée dans le cercle des poètes qui n'ont pas encore disparu et ne se sont pas encore confondus avec les vers !

Écrit par : jacques d'Alsace | 13/04/2012

Peut-être as-tu raison ,Jacques, de voir dans ce petit poème sans prétention un peu de vanité...N'y a-t-il pas dans chaque homme un cochon ou un paon qui sommeille?
Simplement, ne sachant comment conclure mon voyage sur une note sympa, je dirai que j'ai essayé de trouver un point final pour mon baroud à travers ce poème...
Et par ton savoureux commentaire ,tu me prouves une fois de plus ta constante amitié et tes talents incontestables de commentateur .

Écrit par : François | 15/04/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique