guigi
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/02/2012

VARANASI SUITE 2

11:58 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Tu avais, semble-t-il, mon cher François, échappé à la tentation de la drogue dans ce paradis artificiel de Goa où plages immenses et mer chaude à souhait t'ont incité à la détente et à la dégustation + terre à terre de fruits de mer et de poissons parmi lesquels tu as mentionné le requin (shark): c'est tjr à qui mangera l'autre! Tu as donc réchappé, Shiva soit loué, aux dents du requin, en allant planter les tiennes ds sa chair, préparée avec soin selon les usages locaux!

Goa et son territoire, qui baigne encore ds l'aura de son riche passé colonial a été, on l'a compris, une pause salutaire entre la ribambelle de temples qui ont eu droit à ta visite ds le Sud de l'Inde et ceux qui t'attendaient de pied ferme + au Nord autour de Bombay et d"Aurangabad, tjr + spectaculaires, abrités pour les rendre + impérissables, à l'intérieur de toutes ces roches où ils ont été creusés avec une infinie patience, cavernes d'Ali Baba d'inspiration divine, là où la montagne pourrait-on dire, a accouché.. d'un éléphant, et pas qu'un seul!

Dans les lieux que tu as foulés, les dieux se suivent et ne se ressemblent pas tjr. N'est-il pas vrai que face aux multiples incarnations prêtées aux divinités hindoues, l'apparition de la figure du Bouddha paraît rassurante, "parfaite de beauté et d'expression" d'après tes propres mots qui se font l'écho de sa sérénité? Même si les dimensions géantes du bouddha dormant ont eu de quoi troubler un homme à la petite stature, nommé François...

Cela peut sembler bizarre, mais néanmoins compréhensible, qd tu dis avoir eu ton overdose de temples creusés ds la roche. Si à leur image, chacun se creusait un peu + les méninges, le monde n'en serait-il pas meilleur? Et si, pr reprendre la question que tu te posais, tant d'énergie et de créativité déployées au cours des temps aux quatre coins du globe pr honorer les dieux avaient servi à des fins certainement + utiles, aux biens matériels des peuples, ss vouloir réduire à néant les besoins spirituels que peut éprouver tout être humain? La grandeur d'âme doit-elle se mesurer uniquement à l'aune des cathédrales et des statues élevées aux puissances de notre imagination?

Écrit par : jacques d'Alsace | 23/02/2012

Et te voilà parvenu à Bombay, au prix d'interminables heures d'autocar, épuisantes pr le corps, fût-il comme le bouddha en position tant assise que couchée, mais au coût fort heureusement modique eu égard à ton budget de retraité. Tu y avais rendez-vous avec la Porte de l'Inde, comme si les contrées déjà traversées n'en étaient que l'arrière-cour, comme si ce que tu y avais vécu jusque là n'était que les prémices d'un voyage initiatique. Puis c'est vers Churchgate que tes pas t'ont conduit, encore une de ces portes ouvertes que chaque jour, as-tu écrit, "il suffit de pousser un peu plus".. pour accéder, j'ajouterai, à la connaissance de ce pays colossal, à la connaissance du monde, à la connaissance de soi...

Ainsi notre François campagnard s'est laissé séduire (une fois n'est pas coutume!) par une belle orientale: j'ai cité Mumbay, dense, agressive, mais qui se veut distinguée et pleine de ressources (sic).. à moins qu'il ne s'agisse de Bombay au touch so British avec ses superbes terrains engazonnés pr la pratique du cricket et son monumental Victoria Terminal d'où partent ds ttes les directions et où aboutissent les trains chargés de leurs équipages bigarrés: c'est le pendant, ttes proportions gardées, de Victoria Station trônant au coeur de Londres où sont arrivées bien des générations de continentaux et en particulier de jeunes Français lancés à la conquête des petites anglaises... Et si le Taj Mahal Palace au luxe inouï, inaccessible pr qui se veut un authentique baroudeur, t'a néanmoins fait rêver, tu t'en consoleras en allant voir le vrai Taj Mahal, cette 8ème(?) merveille du monde où une princesse y dort d'un sommeil éternel...

Mais te voilà déjà reparti pr un marathon ferroviaire cette fois, vers ce haut lieu de l'hindouïsme qu'est Bénarès, pr te plonger ds de nveaux bains de foule, toi, le marcheur impénitent revenu de Compostelle, tjr en quête de sensations et d'émotions fortes, comme ici au bord du Gange, fleuve sacré bien que souillé, où la vie côtoie intimement la mort, où les relents fétides qui émanent de ses berges ne doivent pas occulter le rite du bain purificateur pr qui veut être un bon pèlerin. Mais gare aux pick-pockets, surtout qd ils prennent les traits de singes facétieux, car bien malin qui pourrait les poursuivre!

Peut-être portes-tu désormais ton regard vers la chaîne des himalayas dont tu n'es + très éloigné, histoire de remonter le Gange jusqu'à sa source et, tel un ascète fuyant les heurs et malheurs de notre société, te rapprocher un peu + du chemin qui mène à la félicité?

Écrit par : jacques d'Alsace | 24/02/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique