guigi
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/02/2011

PAO DE AZUCAR

DSCN3509.JPGDSCN3539.JPGLE PAIN DE SUCRE,C'EST BIEN SUR UN POINT DE VUE EXCEPTIONNEL QU'OFFRE CETTE PETITE MONTAGNE.CE QUI EST MAGIQUE C'EST L'OMNIPRESENCE DE CETTE NATURE VERDOYANTE , FLORISSANTE ET EXUBERANTE QUI HABILLE RIO.RIO A L'HUMEUR CHANGEANTE:DE DOUCE ET LASCIVE,ELLE PEUT EXPRIMER SOUDAINEMENT SES HUMEURS COMME CE SOIR DANS UN ORAGE INOUI DE BRUTALITE.RIO,POUR LE PEU QUE JE CONNAISSE,ME SEMBLE EN QUELQUE SORTE INSAISISSABLE DE PAR LA MOUVANCE DE SA PERSONNALITE  IMMENSE ET INCOMMENSURABLE.

LORSQUE JE VOIS CET OCEAN DE BEAUTE,JE ME SENS SI PETIT ET TELLEMENT EPHEMERE.JE SAIS QUE JE QUITTERAI RIO AVEC UN PEU D'AMERTUME AU COEUR.MEME SI RIO EST L'UNE DES PLUS BELLE VILLE DU MONDE,NEANMOINS,DSCN3503.JPG TOUT HEUREUX D'AVOIR EU LE PRIVILEGE DE L'EFFLEURER,JE PREFERE REPARTIR RAPIDEMENT VERS DSCN3504.JPGDES LIEUX PLUS SIMPLES, MOINS COSMOPOLITES. CE SERA EN PRINCIPE POUR  DEMAIN A CAMPO GRANDE.

01:11 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Encore de bien belles images et des pics d'émotion que tu as magnifiquement rendus dans tes notes de voyage depuis que tu as repris celui-ci et que Rio de Janeiro t'a ouvert grand les bras sous l'égide de son Christ Rédempteur: voilà ton salut assuré mon bon François, maintenant que tu as croisé son regard et que tu as pu le toiser dans toute sa majesté, après l'ascension de toutes ces marches, dûssent-elles te rendre bossu comme le Corcodova!

On l'a enfin découverte avec toi, même si tu t'es contenté de l'effleurer.. la sublime brésilienne aux habits chatoyants, à l'humeur changeante et à la personnalité insaisissable dis-tu,.. qui s'incarne dans cette ville voluptueusement étalée autour de sa baie, avec son pain de sucre qui s'offre telle une suprême friandise, à la fourmilière de ses plages. A défaut de l'exubérance de son carnaval, tu auras goûté à celle de la nature qui lui sert d'écrin.

Tu as trouvé l'accent (brésilien?) et les mots, pour nous faire rêver avec toi, à la vue de ce panorama magique, sur ce rivage brasilliant qui rime avec mirage. Mais ne faut-il pas appréhender la réalité qui commence là où le rêve s'efface, celle justement de la diversité, et de toute la beauté de cette ville qui cache tant de misère et de souffrances dans l'infinité de ses favellas que, pour ta sécurité visiblement, tu as évités?

Alors, ne pouvant te mesurer à l'incommensurabilité des lieux, qui risquaient de t'engloutir ou de te causer une grave indigestion si la faim t'avait saisi au point de dévorer (autrement que par les yeux) le pain de sucre, je comprends très bien que tu n'aies pas voulu t'y attarder. Aussi, tu ne vas pas tarder à nous guider vers un autre Eden, plus discret et plus réel peut-être...

Écrit par : jacques d'Alsace | 04/02/2011

j'attends avec impatience des nouvelles du Pantanal..

Écrit par : Nicole | 04/02/2011

C'est pour quand ton entrée,cher Jacques, dans quelque grand journal qui aurait besoin d'un éditorialiste passionné et perspicace?
C'est ausi un grand plaisir de te lire,amigo.Ciao!

Écrit par : ANTOINE | 06/02/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique