guigi
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/05/2010

DAKAR EN MOTO-NOTE DE SYNTHESE

Avec un peu de recul,certains éléments du raid me viennent à l'esprit :1-sur le parcours;2-sur la moto et son équipement;3-sur le matériel à prévoir;4-sur l"homme" et son comportement.

Cette liste n'est pas exhaustive et pourra être enrichie si besoin est.Ce blog continue à vivre et débouchera ,je l'espère, sur de nouveaux périples.Participez au maximum en écrivant des commentaires.Merci d'avance!

 

 

Peut-être est-il interessant  de les partager avec celles ou ceux que cela peut intéresser.N'y aurait-il qu'une seule personne à qui cela apporterait une aide quelconque, le but serait atteint!


1-LE PARCOURS  REALISE:En hiver,pour trouver des températures plus clémentes que celles de nos régions, il n'y a guère le choix,il faut partir vers le sud et dans un premier temps vers le Maghreb.Dakar reste une destination mythique liée à la renommée légendaire du rallye Paris-Dakar mis au point par Thierry Sabine .Mon voyage n'a rien de comparable car il ne vise pas les mêmes objectifs et ne dispose pas des mêmes moyens.Par contre en solo, pour une personne anonyme,il ne présente pas les mêmes dangers liés aux risques d'enlèvement qui ont conduit à délocaliser ce raid vers l'Amérique du Sud.Ce risque était probant en Mauritanie par l'incursion de commandos renseignés agissant rapidement.La sécurité semble assurée maintenant vu le nombre de contrôle effectués sur le parcours.

Ma motivation est avant tout une certaine recherche du bonheur,bonheur de rouler ,bonheur de vivre chaque instant de façon intense,bonheur de découvrir et communiquer avec les autres,bonheur de se prouver que l'on peut mettre en oeuvre beaucoup de choses dès lors que l'on a la motivation.

J'ai toujours eu en tête le désir de réaliser ce parcours vers Dakar en moto dès lors que je me donnerais les moyens en temps et en argent.Depuis la retraite, je dispose de temps et depuis la réalisation du parcours de Saint Jacques de Compostelle en 2006, je sais que je dispose de la volonté et du potentiel physique pour mettre en oeuvre ce type de défi.Pour l'argent,avec un petit budjet on peut faire pas mal de choses.Prévoir toujours un peu plus large que le calcul,il peut y avoir de l'imprévu.Généralement, je ne me fixe pas des objectifs trop ambitieux,en terme de distance à parcourir surtout,ce qui laisse la place à l'improvisation en fonction des circonstances.Surtout , ne pas hésiter à changer son fusil d'épaule si la situation l'impose.L'important est d'avoir une trame de base avec des éléments sérieux et respecter certaines règles :-éviter de rouler de nuit car les dangers sont décuplés,sauf obligation! 

                        -cela implique de se poser  de bonne heure lors de l'étape  du soir afin de se restructurer pour le lendemain:bon dodo, bonne bouffe,bonnes découvertes sur place en bavardant avec les personnes.Dès que l'on trouve le lieu adéquat soit par feeling(cela se ressent), soit par information fiable, c'est un véritable bonheur quotidien de s'arrêter et de sentir que la halte sera bénéfique.Après une bonne douche, préparer l'étape du  lendemain, effectuer les contrôles nécesssaires sur la moto,laver son linge,voir pour le repas du soir et souvent rencontrer des gens qui vous donneront des informations utiles pour la suite du parcours et sur les choses interessantes à visiter   dans les environs.Sur la moto, c'est une certaine solitude.Lors des repos, c'est la communication et  le bonheur de découvrir les autres dans leur culture,dans leur diversité.Si possible , on peut synchroniser son voyage avec les événements culturels intéressants tels que festivals ou autres manifestations .Le festival de Dakhla que j'ai découvert grâce à Bousaïd et Youssef m'a permis de voir de très belles fantasias,des courses de chameaux et des danses folkloriquesde très haut niveau .Ces folklores permettent de réunir les nomades de ces régions sous une même bannière.Cela est noble et légitime.Pour sentir la réalité des choses , il faut être sur le terrain et le voyage permet de se débarrasser des préjugés.

La traversée du Maroc  ,passage incontournable, est longue mais sans réelles difficultés car il y a toutes les infrastructures comme en Europe:routes , hôtels, campings,retaurants.En plus le temps est plus clément .C'est un pays stable , accueillant,structuré.Le gros avantage en plus, c'est que la majorité des habitants parlent le français en plus de l'arabe.Les Marocains dans leur grande majorité sont d'une gentillesse extraordinaire.Si on fait le compliment de leur grande gentillesse, ils se réfugient souvent par pudeur derrière leur religion, l'Islam, qui impose d'accueillir l'étranger pour le gite et le couvert pendant 3 jours .Oui, la religion aide mais , souvent il y a une générosité naturelle.Se méfier par contre des escrocs,des faux-guides dans les villes touristiques.Cela existe aussi!Pour ma part, je n'ai jamais senti d'insécurité probante;Les forces de l'ordre sont vigilantes et toujours omni-présentes à bon escient.Par contre , attention à bien respecter la vitesse et la signalisation.J'ai été verbalisé pour non respect d'un stop à la sortie de Tan-Tan.                                                             

 Au Maroc , on peut varier à loisir le mode d'hébergement.Il y a tout d'abord les campings généralement bien équipés ou l'on peut monter sa tente ou louer une petite chambre.C'est bien pour la rencontre avec d'autres européens, ce qui est assez restrictif.Les petits hôtels sont idéals pour rencontrer les Marocains qui lient facilement conversation avec vous dès lors qu'ils vous sentent réceptif.De plus, à l'hôtel, votre repas du soir ainsi que le petit déjeuner sont assurés, votre moto sécurisée.

11:55 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Très intéressant,à la lecture on ressent que tu as passé des moments exceptionnelles et aussi de solitudes.Je pense qu'à plusieurs ,(motards bien sur) se serait encore mieux.

Écrit par : Bernard Massot | 09/05/2010

il est bien loin le temps des virées en 750 laverda avec mon frangin...froid mal au dos mais "putain" d'ambiance !
reste dans un placard un chapeau de concentration plein de médailles et une ceinture lombaire ...
bises

Écrit par : josette | 28/08/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique